Narta et ses patch ou comment te faire croire que tu peux transpirer moins

Narta et ses patch ou comment te faire croire que tu peux transpirer moins
Notez cette article

Il y a quelque temps j’ai vu chez Monop’ ce petit truc


L’emballage est sympa hein.. oui faible que je suis j’ai craquer. Pour ma défense, j’adore les nouveautés :p 

Alors déjà je voudrais faire une mise au point sur ce qui est écrit sur l’emballage:
on nous indique 8 patchs et là je vais dire pas vraiment ! Il y a 4 patchs réellement, les patch sont mis par deux. En même temps, tout être humain normalement constitués à 2 bras, je vais pas me mettre ce truc sous un seul bras ! ( des fois je suis pas logique certes, mais quand même pas jusque là ><) donc attention, 4 utilisations seulement et non pas 8 comme je le pensais au départ.

Que nous promettons-nous ? Fini l’humidité, protection assurée, tout doux pour la peau, et discrétion sous les vêtements.
C’est bien beau tout ça, mais au final ça donne quoi ?

Un matin, ayant de l’avance, mettant une robe un peu moulante, j’enfile ce patch.
De première vue, ça a l’air simple, les choses se compliquent après !

Ca donne envie hein ? ><

Ca a l’air babare quand même.

Etape 1: trouver la jonction avec la manche. Ok
Etape 2: décoller les protections du patch Ok
Etape 3: le coller. Alors là c’est la catastrophe ! Je me scotch copieusement les doigts, ça fait des plis au niveau de la manche, je me débat, je tire pour enlever le plis, le patch se tortille, se décolle.. au bout de 1 minute 30 je laisse le patch faire un pli et je passe à l’autre manche. C’est la même guerre. Raté X
J’enfile la robe, je tire sur les plis. C’est classe des plis sous les bras et en plus c’est pas désagréable du tout !! >< 
J’ai donc perdu 5 bonnes minutes pour éviter de transpirer toute la journée ! ( soulignons le quand même ^^)

H+1: première impression ? Je fais scoutch scoutch à chaque mouvement de bras.. hum sexy les couches sous les bras ! ca rembourre un peu en plus.
H+1h30: Je pars de chez moi avec mes nouvelles couches ( c’est moins ragoutant que des serviettes hygiéniques.. mais l’idée est la même ! ^-^) problème de transports, je suis collé, je commence à avoir chaud, je ne vais pas jusqu’à transpirer comme un mammouth qui cours  et là je me dis: OUF j’ai mes patchs!
pas du tout hein mais c’est le concept du gars qui a inventé ce produit. ( Oui c’est un gars c’est obligé  x] pour inventer un truc pareil ! il a été traumatiser par une ex qui transpirait ou par une ex qui s’épile pas.. Fin bref on est pas là pour épiloguer sur sa vie ! )

Reprenons: j’ai mes patch, lalala la vie est belle.
Je ne sais pas exactement à quel moment j’ai arrêté d’avoir une impression de coussinet sous les bras, mais à la fin de la journée je les avaient oubliés les petits !
Certes pas de taches de transpiration ( avec les transports, le chaud, le froid, la robe moulante on a vite des auréoles pas top top) à la fin de la journée. Mais j’ai eu l’impression de plus transpirer avec, que si j’était sans patch. Peut-être parce que les aisselles sont « étouffées » dans le patch ? Je ne sais vraiment pas.
Ok c’est doux.. mais franchement je tripote pas mes aisselles ou le patch toute la journée >< c’est pas une chose essentielle à mon avis.
Une chose est sûre: les vêtements sont protégés : pas de traces jaunes, pas de traces d’humidité, etc.. et c’est assez discret ( quand le patch à fini de faire des plis, il se met à peu prés bien)
Pour l’hiver, ça passe. Pour l’été n’y pensons même pas ! au niveau des tee shirt à la limite, mais les bandes sont quand même grandes.
C’est galère à coller sur une robe, un pull, un tee-shirt à manches longues. Par contre sur un gilet, un chemisier ça doit être plus facile.

Pour le prix, et l’utilisation que j’en ai fais.. c’est cher ! environs 2,80€ dans les supermarchés, grandes surfaces.

Je suis mitigé par ce produit, je ne vous le recommande pas vraiment. C’est pas super désagréable de le porter, mais bof. je suis pas convaincu. Ce n’est pas un produit indispensable dans votre dressing 😉
On s’en passe !

Et vous, c’est quoi votre secret pour ne pas avoir de vilaines auréoles ? 

3 Comments

  1. Anaïs B.

    novembre 8, 2012 at 10:54

    Ah la galère des auréoles ! ça m'a fait rire que tu dises que c'était un mec qui l'avait inventé et je suis entièrement d'accord. Des trucs aussi peu pratique à coller, ça ne nous serait jamais venu à l'esprit, nous les filles !
    Les patchs me paraissent pas mal pour les gilets en effet, surtout qu'à force les traces de déo ne partent plus.
    Sinon je n'ai aucun truc pour éviter les auréoles, j'évite seulement toutes les fringues moulantes qui sont de couleur trop claires type beige. Je préfère le noir ou le blanc, déjà moins visibles je trouve.

  2. Anonyme

    mai 27, 2013 at 9:44

    moi je suis de belgique j aimerais savoir ou en trouver car meme a auchan j en n ai pas trouver et j en ai marre des aureoles j aimerais esayer quand meme merci a celle qui pourais me repondre

  3. Anonyme

    août 22, 2016 at 6:01

    Hello ! Le concept de "dessous de bras" comme protection des vêtements contre les odeurs de sueur et les auréoles est loin d'être nouveau, puisque les femmes les ont toujours utilisé (en tissus et cousus) dans des époques où elles possédaient beaucoup moins de vêtements que nos gardes robes actuelles et que la machine à laver ou que le nettoyage à sec n'existaient pas ou peu.
    On trouve toujours en mercerie des dessous de bras en coton à coudre par deux petits points à cheval sur la couture de la manche. Ensuite il suffit de découdre la pièce et de la laver (à la machine) on le confort d'un tissus naturel contre la peau, une imprégnation bien moindre des vêtements, moins de frais de pressing. Il faut juste savoir faire 2 petites points de couture, c'est tout simple !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo


Contact - Mentions légales -Partenariats

COPYRIGHT © 2017 LAURANNE REMANE . ALL RIGHTS RESERVED